DONNEZ-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE LIEN QUOTIDIEN|"PARADISE IS NOT LOST"

MISTRAL PARTANT

Partira, partira pas? Les livraisons des BPC* de la classe MISTRAL, le VLADIVOSTOK et son petit frère SEBASTOPOL, en construction à Saint Nazaire, découleront de la réponse donnée à deux questions en apparence simples :

 

1. La France souhaite-t-elle ou non conserver une industrie de l'armement?

Et dans ce cas, la première des conditions est de respecter les contrats passés. A cette même question, de Gaulle, en 1969, à propos des vedettes de Cherbourg, avait prouvé une fois de plus qu'il était un cador de l'enfumage productif en laissant filer les coques tout en prenant des sanctions contre les responsables de leur départ. Trop fort! Israël était content et les gros marchés arabes pouvaient être conclus.

2. La Russie est-elle un allié ou un ennemi?

L'enjeu de la réponse donnée à cette question est infiniment plus grave qu'en 1969, époque bénie où la guerre froide nous assurait la paix. La pertinence des réponses à ces questions produira sans doute des dividendes pour le siècle à venir. Et c'est là qu'on attend le monarque puisque gouverner c'est prévoir. Et c'est donc choisir. Ainsi, SAINT-NAZAIRE, sans le vouloir (et sans le savoir?), participe une fois de plus à l'Histoire, avec un grand H.

Dimanche à 13H00, deux manifestations, toutes deux autorisées, réunissant des pro-livraison (notamment de la droite dure) et des anti (les sympathisants de Kiev) se dérouleront devant le navire.

La présence de François FILLON (et d'Alain JUPPE?) dans le canton (participant à une Université d'Eté) complique un peu la donne pour l'UMP. Jean-Louis GARNIER, UMP canal sanglier, interpellait le 03 septembre Gatien MEUNIER, UMP canal historique, dans son excellent blog, pour demander sa présence ou son soutien: http://jeanlouisgarnier.blogspot.fr/2014/09/lettre-ouverte-lump-44-sur-la-livraison

Toutefois, à l'annonce du cessez-le-feu devant intervenir le vendredi 05 septembre à 18H00, Jean-Louis GARNIER a déclaré que ce signe de bonne volonté "vide le projet de manifestation de dimanche de son sens; nous annulons donc notre appel en espérant que cet apaisement se traduise vite sur le terrain et que les souffrances des ukrainiens cessent."

On se doute que cette affaire est un bâton merdeux dont la partie centrale de l'échiquier, UMPS, répugne à se saisir. Il n'y a que de mauvais coups à prendre. Courage politique, fuyons!

Question accessoire:

l'actuel monarque se montrera-t-il aussi habile que son lointain prédécesseur?

 

*  (Bâtiment de Projection et de Commandement).
ÉCHANGER
Aucun commentaire
S'EXPRIMER
Soumettre un commentaire :
zero + deux = *

* = champ obligatoire