KESTIONS|"POLITIKASS"

DOUCHE FROIDE

Je me suis pincé pour y croire. Mais non. Il l'a bien dit: "Les entreprises créent l'emploi." Arc-en-ciel sur ce discours de Président langue-de-bois auquel 20% de français accordent du crédit. De lundi 20H20 à mercredi, je fus donc guilleret.

Stéphane Blakovski, humoriste à France Inter, proposait de nommer Carlos Ghosn premier ministre. [http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-stephane-blakowski-le-billet-de-stephane-blakowski-60] Le hamster Cohen ne rigolait pas trop en par ce que au fond, c'était pas si con: Ghosn, c'est l'homme des inversions de courbes réussies. Quelques heures après, j'entendais je ne sais plus qui proposer (comme je me l'étais proposé) Louis Gallois. Je n'étais donc plus seul à penser à la société civile. Ca tenait la route: la pétoche d'une dissolution et une courbe de popularité en ascendance verticale auraient tenu en respect les godillots parlementaires. Et le Président se serait retrouvé dans son rôle légitime de Président DES français, de TOUS les français dans une sorte de cohabitation voilée (c'est tendance!). Il me semble que c'est bien ce que dit la constitution.


Au dessus c'est le soleil ?

 

Douche froide le mercredi en écoutant s'égrener les noms des heureux élus et leur tragique jeu de chaises tournantes. On prend les mêmes et on recommence. Et, Chantilly sur le baba, Taubira reste.

Et comme si nous n'étions pas assez triste, il faut se cogner les déclarations des éléphants qui se félicitent que ce gouvernement soit POLITIQUE, PROFESSIONNEL, EXPERIMENTE. On a vu le résultat!

Ces élections n'ont servi à rien. Une fois de plus, les électeurs sont enfumés, méprisés, trahis.

 

ÉCHANGER
Aucun commentaire
S'EXPRIMER
Soumettre un commentaire :
dix + six = *

* = champ obligatoire