GUENROUËT

Hôtel de Ville

1 rue André Caux - 44530 GUENROUËT
T. 02 40 87 64 18 | Cont@ct

PRÉSENTATION

Guenrouët vient, semble-t-il, de Gwenreth Ier, reine de Bretagne au IXème siècle. Le roi breton Salomon fit enterrer sa femme Gwenreth dans l'abbaye de Plélan le Grand, à côté de Saint Conwoïon, abbé de l'abbaye de Redon.
Etymologie : Du breton "gwenn" (blanc, pur, sacré) et "roued" (gué). 

Devise de la ville : Diruta Restitui. La paroisse de Guenrouët aurait été fondée à la fin du IXème siècle par Alain le Grand qui aurait édifié un château, au moment des invasions normandes, au lieu-dit "Cé" ou "Se", c'est-à-dire actuellement, à Saint-Clair, à quelques centaines de mètres, en face du bourg de Guenrouët, sur le rocher dominant l'Isac côté Plessé. Un village nommé Chastelier est situé à 400 mètres à l'Est du château. On distinguait d'ailleurs encore au XIXème siècle un pentagone irrégulier délimitant l'emplacement des tours qui occupaient les quatre angles. Il vint souvent habiter ce château où il reçut même le fils du roi de France, Charles le Chauve. Trois chartes (datées du début du Xème siècle) d'Alain le Grand, roi de Bretagne, parlent du château sous le nom de "Castrum Seium". Ce château avait été dévasté et détruit par les Normands qui s'étaient établis à l'embouchure de la Loire. Certains historiens estiment que "Se" était à l'origine un camp romain qui commandait le passage de la rivière l'Isac (il y aurait eu un pont de bois à cette époque). Mais la paroisse de Guenrouët n'apparaît que vers le XIème siècle, sur des écrits comme les Cartulaires des Monastères....

CONT@CT

Nom : *
Prénom : *
Email : *
Téléphone :
Votre message : *
trois + un = *
(!) Signaler
ÉCHANGER
Aucun avis pour le moment

S'EXPRIMER
Soumettre un avis :
Note :
quatre + cinq = *

* = champ obligatoire